Le récit d’un aventurier opiniâtre

Robert Wan dont le père a quitté la Chine en 1904 pour Tahiti, est un business man à la croisée des cultures : S’il est Français de nationalité, la Polynésie reste sa terre natale tandis que la Chine reflète ses origines. Sa richesse culturelle est une source de force et d’énergie.

À 19 ans, il entre dans le monde du travail animé d’une volonté de réussite inégalée. Successivement employé, actionnaire puis propriétaire, Robert Wan acquiert l’amour du travail bien fait et fait ses premières armes.

Une rencontre Mythique

En 1974, Robert Wan se rend au Japon et le destin lui sourit. Il rencontre un expert dans le domaine de la perliculture et est recommandé auprès du professeur Sato, personnalité reconnue dans le milieu. Il introduit Robert Wan au près du petit fils de Mikimoto qui lui confie que s’il produit des perles de qualité, il sera toujours acheteur.

La rencontre a lieu dans la mythique île de la perle, dans la province de Mie dans la ville de Toba. En 1977, la première récolte de Robert Wan fut achetée dans son intégralité par la maison Mikimoto. Robert Wan est particulièrement attentif aux signes de la vie. Mikimoto a été le premier a accordé sa confiance à Robert Wan et ce lien perdure jusqu’à aujourd’hui.

La consécration du GIA

Son ouverture d’esprit, sa persévérance, son équilibre lui ont permis de réussir là où d’autres ont abandonné. Robert Wan a toujours cru en ses perles et ce depuis sa toute première récolte. Cette perle, toute nouvelle, a gagné ses galons au même titre que toutes les pierres précieuses.

L’accréditation du Gemological Institute of America (GIA) a été une étape indispensable à la reconnaissance mondiale de la perle de Tahiti.

Des critères de qualité et d’évaluation extrêmement stricts permettent d’en garantir la valeur au même titre qu’un diamant. Une aile du bâtiment du GIA, Californie, Carlsbad est dédiée à Robert Wan, témoignage du monde de la perle au pionnier de la perle de la culture de Tahiti.

Cette reconnaissance a permis l’entrée de la perle de culture de Tahiti « Robert Wan » dans le monde fermé de la très haute joaillerie.