#covid19 - Veuillez noter que les livraisons sont très perturbées Nous vous tiendrons informé lors de votre commande en fonction du pays d'expédition de votre bijou.
Bienvenue dans le monde étonnant de la perle de Robert Wan Marutea, joyau du Pacifique

1973 - Marutea Sud

1973 est l'année de la première crise pétrolière. La guerre du Kippour, le coup d'État au Chili, le retour de Peron en Argentine, les ouvertures officielles du World Trade Center et de l'Opéra de Sydney, la première visite d'un dirigeant soviétique aux États-Unis depuis 1917, l'autonomie de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le droit de vote pour les Aborigènes australiens, le cessez-le-feu au Vietnam, la réélection de Suharto en Indonésie, la déclaration de la république d'Afghanistan, l'entrée dans la CEE (Communauté économique européenne) du Royaume-Uni, de l'Irlande et du Danemark.

1973, c'est aussi l'année où un jeune polynésien chinois achète, dans un bureau notarial anonyme de la petite ville de Papeete à l'autre bout du monde, sa première ferme perlière située dans le grand océan Pacifique sur l'une des îles les plus reculées de Tahiti : Aukena, dans l'archipel des Gambier.

Il y a 40 ans, c'était le début d'une aventure imprévisible et d'une grande passion.

Dix ans plus tard, un autre événement fondateur a confirmé la passion de Robert Wan pour les perles : l'achat de l'atoll de South Marutea. Situé à 1550 km de Tahiti, l'atoll de South Marutea n'a jamais été très peu peuplé à l'époque pré-européenne et a été repéré par les Quiros en 1606 avant d'être complètement oublié pendant de nombreuses années. En 1791, il a été nommé île de Lord Hood par un marine anglais qui cherchait Fletcher Christian et la Bounty Mutiny. Elle fut à nouveau laissée à l'écart pendant un autre siècle au cours duquel seuls quelques pêcheurs itinérants à la recherche de nacre s'y rendirent avant d'être repérés par Jean-Claude Brouillet et Jacques Branellec. C'est là qu'ils décidèrent d'installer leurs fermes perlières en 1975. C'est probablement lorsque RobertWan leur a acheté cet atoll qu'il appelait chèrement "mon île porte-bonheur", qu'il a décidé de consacrer sa vie à la perle. "Mes plus belles perles viennent du sud de Marutea", dit-il. Rien à ajouter ! Aukena et South Marutea....Robert Wan a décidé que ces îles éloignées perdues dans le plus grand océan du monde seraient la terre de son choix pour la culture de la perle. C'était un défi humain et financier. Mais c'était aussi une vision exceptionnelle, grâce à laquelle, quarante ans plus tard, ce jeune homme ambitieux qui était considéré comme un imbécile, est aujourd'hui appelé l'Empereur de la perle de Tahiti.